br-seven-10281168oyixl

Boîtier

Amaray dans fourreau

Vidéo

MPEG-4 AVC, 1080p, 2:40

Audio

Anglais (DTS-HD Master Audio 7.1) Français (DTS-HD Master Audio 5.1)

Suppléments

4 commentaires audio (réalisateur & équipes du film)

featurette (8mn)

3 reportages sur la remasterisation (23mn)

étude interactive de la remasterisation de 3 scènes

étude interactive du générique d'ouverture

scènes coupées & alternatives (32mn)

galeries d'images commentées (50mn)

bande annonce...

Seven1

- IMAGE -

Difficile de croire que le film va sur ses 14 ans vu la qualité incroyable de l'image ici. Le nouveau master utilisé ici approche de très très près la perfection technique. On ne peut qu'apprécier le sens du détail qui émoustille les sens, le rendu des couleurs qui émerveille la photographie particulière du film, la qualité des profondeurs de champ, la qualité appuyée de la densité des noirs (un peu trop peut-être)... Tout est franchement excellent. Pour éviter un aspect trop artificiel (ce qui serait dommage pour une oeuvre si sombre et glauque), l'image conserve un très léger grain (plus visibles en scènes d'intérieur qu'ailleurs) efficace et loin d'être gênant. Du très beau boulot, dont le climax technique est atteint dans le dernier acte illuminé...

5sur5

 Seven2

- AUDIO -

Tout comme l'image, c'est du grand art. La VO bénéficie d'une remarquable piste DTS-HD Master Audio 7.1, renversante à tous les niveaux. La précision des dialogues est folle, tandis que l'ambiance générale sonore est d'un équilibre terrible et puissant (voir les scènes dans l'appartement de SOMERSET), le tout englobé par une bande originale à la fois discrète et imposante. Les scènes d'actions, quant à elles, vont exploser vos canaux... La VF bénéficie de son côté d'une très bonne piste DTS-HD Master Audio 5.1, pas aussi énorme que son homologue anglais mais qui jouie d'une précision très étonnante. Le hic reviendrait au doublage, sonnant un peu creux vu son époque, mais rien de bien gênant...

VO : 5sur5

VF : 4,5sur5

Seven3

- SUPPLEMENTS -

Le gros morceau des suppléments est bien sûr la belle fournée de commentaires audio. La première concerne le réalisateur et les deux acteurs principaux, revenant sur le film dans sa globalité, ses thématiques, sa réalisation, le tournage, le tout dans une très belle complicité. Le second concerne une fois de plus le réalisateur mais avec ses scénaristes, un poil moins entraînant mais livrant avec générosité quantité d'arguments sur l'écriture, ses cheminements et ses dérives. Le troisième concerne cette fois-ci le réalisateur accompagné de chef-opérateurs et de designers, belle pièce concernant l'analyse technique dont les connaisseurs seront friands... Quant au quatrième et dernier commentaire, celui concernant le son et la musique, et bien il n'est pas sous-titré et je n'ai pas eu l'occasion de comprendre grand chose - beaucoup de termes techniques... Bref, si vous êtes courageux et intéressés, ça vaut la peine de regarder 4 fois le film.

Viennent ensuite une grosse poignée d'études sur la remasterisation. On a d'abord une vingtaine de minutes de rushs commentés, étudiant avec précision les étapes au niveau de l'image, des couleurs et du son. Viens ensuite l'étude interactive multi-angles et multi-audio de 3 séquences, permettant de jongler entre version originale et version remasterisée. Très intéressant pour ceux qui s'y intéressent.

On a aussi l'étude multi-angles / multi-audio du générique d'ouverture, permettant de jongler entre les différentes étapes de sa création jusqu'à son rendu final. Le tout peut être vu avec les commentaires audio du créateur et des designers sonore - un rendu final bien plus intéressant avec cette option.

Nous avons ensuite une belle fournée de scènes coupées, intégrales et alternatives, pour près d'une demie-heure. Elles sont surtout intéressantes à découvrir avec les commentaires audio proposés de Fincher, témoignants de différentes perceptions du récit et des risques de rythme. Intéressant pour réaliser l'importance du montage d'un film... Sont aussi proposés deux fins alternatives, l'une filmée (assez proche de la version choisie), l'autre sous forme de story-board (prenant à contre-pied la fin officielle), le tout commenté pour s'intéresser aux choix opérés.

Viennent ensuite une belle galerie d'images commentées, proposant les dessins de production, les photos de tournage et tous les éléments créés pour le film (journal du tueur, photos de décomposition, etc.) avec des propos très intéressant sur leur conception. Assez généreux (une cinquantaine de minutes) et très informatif.

Pour finir, on a une bien mauvaise featurette promo de 8 minutes ainsi que la bande annonce du film... Dans sa globalité, on aurait aimé plus d'infos et d'images sur le tournage en lui-même, des éléments concrets de la réalisation, mais la générosité des commentaires audio comblent un peu le vide...

3,5sur5

Seven4

Qu'importe si vous avez déjà le dvd, il vous faut impérativement la galette bleue de SEVEN. Le format HD sublime en tous points ce chef d'oeuvre de David Fincher, filant une claque très violente que ce soit par l'image ou le son (à préferer l'explosive VO). On redécouvre carrément le film, ce qui n'est pas pour nous déplaire... De plus les suppléments sont généreux et intéressants, surtout pour les amoureux de technique, à défaut de véritablement livrer des éléments concrets sur la réalisation... Bref, un indispensable.