blu_ray_inception

BOITIER

Steelbook

VIDEO

VC-1, 1080p, 2:40

AUDIO

Anglais (DTS-HD Master Audio 5.1)

Français, Allemand, Italien (5.1)

SUPPLEMENTS

Mode "Extraction" du film avec 14 modules (44mn)

documentaire "Les rêves : le cinéma du subconscient" (44mn)

prologue animé "La Mission Cobol" (14mn)

10 pistes de la bande originale en 5.1

galeries d'images

bandes annonces & spots TV...

Inception1

- IMAGE -

On est proche de la perfection. Le transfert général du film bénéficie d'une image nette, claire, détaillée et quasiment sans failles. Ce n'est pas non plus LA démo technique, mais on s'en approche. La photographie du film le voulant, certains éléments visuels peuvent légèrement manquer de précision lors de certains passages, notamment lors des scènes tournées en caméra portée ou les séquences à effets spéciaux (je pense entre autres au passage avec les miroirs sous le pont parisien). Mais c'est vraiment pour chipoter car il n'y a rien de flagrant pour un film aussi récent. Quant aux scènes lumineuses, elles offrent un piqué d'image magnifique, tandis que les noirs dans les scènes plus sombres sont très bien gérées...

4,5sur5

Inception2

- AUDIO -

Comme à l'accoutumée sur les Blu-Ray signés Warner, la piste française bénéficie d'un traitement largement inférieur à la version originale. Les adeptes de la VF vont donc être déçus, la langue étant réduite à une simple piste Dolby Digital 5.1, discrète mais tout de même digne des meilleurs dvd. Quant à la VO, elle en DTS-HD Master Audio 5.1, c'est une belle claque pour le format. Puissant et immersif, les différentes dimensions sonores sont nettes et très bien exploitées ensemble - par exemple la scène des réveils simultanés à la fin du film, d'une complexité sonore assez ahurissante, parvient à livrer chaque détail avec une réussite précise et explosive. On en prend donc plein les oreilles en plus des yeux...

VO : 4,5sur5

VF :3sur5

Inception3

- SUPPLEMENTS -

On aurait aimé un peu plus d'exhaustivité, mais les bonus proposés ne manquent pas d'un certain intérêt... On trouve tout d'abord un mode "Extraction" du film, permettant de voir le film accompagné d'une flopée de reportages avec plus ou moins d'interactivité. C'est un mode de visionnage très intéressant - du moins assez pour combler le vide d'un commentaire audio - laissant les séquences se terminer avant de lancer les reportages full-screen qui les concerne, permettant de détailler certains éléments. Dommage que les mini-reportages offerts ne soient pas plus fouillés, mais c'est déjà plus que correct.

On nous offre ensuite sur un second disque un long documentaire intitulé "Le Cinéma du Subconscient", d'une durée de 45 minutes et présenté par l'acteur J. Gordon Lewitt. Le reportage propose une dissection théorique intéressante de la science des rêves, sources du travail de Nolan ici. Un brin longuet, et quelque peu prétentieux par moments (style "je sors ma science"), mais possède tout de même un certain intérêt si vous vous intéressez à la chose.

Pièce maîtresse des suppléments à mes yeux, les morceaux de la bande originale signée Hans Zimmer ici proposées à l'écoute en 5.1. De quoi écouter ces pièces de bravoure sonore dans les meilleures conditions. Plusieurs Blu-Ray devraient en prendre exemple.

Nous trouvons aussi un comics animé, "La Mission Cobol", sorte de préquelle au film de Nolan et permettant d'élargir un peu l'univers d'Inception. Enfin, on nous propose une galerie de concept arts et d'affiches un peu chiches...

3,5sur5

Inception4

INCEPTION est déjà le film parfait à posséder en Blu-Ray pour profiter des qualités cinématographiques et esthétiques du film. Jouissant d'une qualité d'image exceptionnelle, pas très loin de la perfection, ainsi que d'un traitement sonore explosif (surtout la VO), ce Blu-Ray nous permet de redécouvrir le film dans des conditions énormes. Quoi de mieux pour un film qui mérite d'être vu plusieurs fois ? Rien que pour çela, c'est un must-have. Dommage que la version française soit sous-exploitée, et que les suppléments - ne manquant pourtant pas de charme - manquent un peu d'exhaustivité et d'informations.